Association rennaise de création et d'expérimentation de jeux sous toutes leurs formes.

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 19 le Mar 6 Juin - 11:08

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pax Publica

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Pax Publica le Dim 1 Mar - 15:24

Pax Publica

L'univers de ce jeu de rôle est celui de la Rome républicaine des derniers siècles avant JC, entre la fin des guerres puniques et l’établissement de l’Empire sous auguste. Tenue par une aristocratie de patriciens, le régime est un subtil jeu de pouvoirs et de contre-pouvoirs, la balance du pouvoir étant maintenue à l’équilibre par les divisions entre grandes gens (familles élargies) qui se disputent la suprématie dans l’enceinte de Rome. Il suffirait qu’un général victorieux, riche et aimé du peuple se présente aux portes pour faire basculer le régime dans la dictature personnelle. Chaque joueur joue une de ces factions, incarnant tour à tour ses différents membres.

En pratique cela signifie que le jeu se prête autant à des scénarios d’enquête (sur des meurtriers ou des comploteurs), de politique (romaine ou étrangère), de combat (en légion ou dans les écoles de gladiateurs) ou d’exploration (de contrées barbares ?). Les joueurs peuvent de même être unis contre un adversaire commun et en concurrence pour assurer la survie et la victoire ultime de leur famille.

Le jeu est construit autour de cette relation en l'importance de la république commune et son prestige propre. Il met cette relation en scène à différents niveaux au cours d'une même aventure : des sénateurs qui prennent de grandes décisions après de beaux discours aux esclaves qui se chargent des basses œuvres.

L’inspiration première est évidemment la série télévisée Rome de HBO, ou le plus ancien I, Claudius de la BBC, on cherche ici à reproduire l’ensemble de luttes qu’elle décrit à différents niveaux de la société.

Chaque joueur joue une gens (prononcer gaine-se, pluriel gentes, prononcer gaine-tesse), c’est à dire une famille élargie. Sous la direction d’un grand sénateur, son pater familias, elle vise à accroître sa tout à la fois sa réputation et son destin en devenir, forcément divin. Elle comprend la famille au sens strict, des patriciens aux branche plus plébéienne, mais aussi les membres adoptés, les esclaves et autres serviteurs, les clients citoyens ou simples hommes libres qui lui doivent tout. Cette famille chuterait-elle de la roche Tarpéienne que tous retourneraient à l'égout.

Le jeu est décrit plus complètement sur ce google doc.

Voir le profil de l'utilisateur https://imrryran.wordpress.com/

2 Re: Pax Publica le Jeu 12 Mar - 21:30

j'aime bien l'idée de jouer des perso "ponctuel" mais faisant tous partie d'une même famille. ça doit créer un sentiment "d'équipe" chez les joueurs tout en laissant une latitude pour jouer des perso différents selon le scénario du jour. ça change du personnage personnel, si je puis dire.

En revanche, je trouve les règles peu accessible. en tout cas, pour moi qui ne suis pas passionné d'histoire, je ne suis pas tout. est ce une histoire d'écriture de règle et de connaissance, je ne peux pas te dire, il faudrait que je lise en détail et à tête reposé les règles.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Pax Publica le Jeu 12 Mar - 21:43

En fait dans mon idée chaque joueur a une famille propre, ce qui amène une confrontation entre joueurs/familles dans le cadre commun de la République qu'il faut préserver. Je vais clarifier cela.

Sont-ce des termes particuliers qui te gênent ?

J'ai choisit des termes latins pour certains concepts (ambiance, tout ça), est-ce cela qui te pose problème ? Je pense les avoir bien définis dans le cadre du jeu mais peut-être sont-ils trop abscons ?

Voir le profil de l'utilisateur https://imrryran.wordpress.com/

4 Re: Pax Publica le Ven 13 Mar - 16:35

Après avoir relu plus attentivement, voilà ce que je ne comprend pas :

 * le victus : je ne crois pas avoir vu la quantité de départ, ni le coût de création de perso (je suppose que ça va de 1 à 4, comme le rang?)

* la pietas : c'est ce paragraphe qui me gênes. il manque un peu de clarté. je n'ai pas compris ce qu'était les points de ressources. il y a du vocabulaire latin que je ne connait pas (pénates, lares, genii...), ce n'est pas très grave mais je ne comprend pas ce que représente la pietas du coup. et je n'ai pas vu le nombre de point disponible au début.

* résolution d'action : j'ai vu que tu souhaitais revoir toute cette partie alors ce n'est pas utile de te faire un retour. en revanche, j'ai voulu suivre tes réflexions en commentaires mais je n'ai pas tout suivi. les commentaires sont plus pour toi, comme aide-mémoire, non?

Voilà, pour le reste, en fait, c'est plutôt clair. j'aime vraiment le fait qu'un joueur joue une famille, avec différents personnages. je trouve vraiment l'idée bonne pour un jdr. ça n'existe pas dans d'autre jeux ? bref, même si je ne suis pas passionné par l'univers, le système de jeu me plaît bien.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Pax Publica le Ven 13 Mar - 20:46

Merci beaucoup pour ce retour, j'ajoute les précisions dans le document :-)

@beorn a écrit: * le victus : je ne crois pas avoir vu la quantité de départ, ni le coût de création de perso (je suppose que ça va de 1 à 4, comme le rang?)
J'ai ajouté un virtus de base à 10 (à équilibrer évidemment). Le coût de création est effectivement le rang social visé, je note que c'est intuitif comme fonctionnement.

Pourquoi 10 de base ? Parce qu'on ne peut pas créer tous les types personnages (car on se retrouverait à 0) et on doit donc faire des choix.

@beorn a écrit: * la pietas : c'est ce paragraphe qui me gênes. il manque un peu de clarté. je n'ai pas compris ce qu'était les points de ressources. il y a du vocabulaire latin que je ne connait pas (pénates, lares, genii...), ce n'est pas très grave mais je ne comprend pas ce que représente la pietas du coup. et je n'ai pas vu le nombre de point disponible au début.

Les pénates, lares, genii... sont des esprits/dieux associés à un lieu ou une famille dans la religion romaine. C'est un mélange d'animisme et de culte des ancêtres pratiqué par les romains, dont les dieux les plus connus (Jupiter, Neptune, Mercure, etc.) ne sont que les membres les plus éminents.

Il n'y a pas de points de pietas au début, tu peux par contre choisir de baisser les stats de ta famille (les points de ressources mentionnés juste avant la pietas, que je vais un peu reformuler) pour avoir des points de pietas qui servent de joker en jeu.

Je pense que le jeu final, pleinement utilisable, devrait présenter les grandes lignes de la société romaine. Mais en attendant je peux le faire à l'oral et les gens intéressés par l'univers peuvent trouver tout le nécessaire entre Alix et Wikipedia.


@beorn a écrit:* résolution d'action : j'ai vu que tu souhaitais revoir toute cette partie alors ce n'est pas utile de te faire un retour. en revanche, j'ai voulu suivre tes réflexions en commentaires mais je n'ai pas tout suivi. les commentaires sont plus pour toi, comme aide-mémoire, non?
Oui c'est plus des idées pour moi-même.

Ce que je souhaite est simple :
- faire ressentir fortement la hiérarchie, aspect central de la Rome que je veux représenter (d'où le fait d'avoir un nombre de réussite dépendant des rangs sociaux de ceux qui s'opposent)
- favoriser une entraide pour la Chose Publique, limitée par l'intérêt propre de chaque famille (là ça pèche un peu)

@beorn a écrit:Voilà, pour le reste, en fait, c'est plutôt clair. j'aime vraiment le fait qu'un joueur joue une famille, avec différents personnages. je trouve vraiment l'idée bonne pour un jdr. ça n'existe pas dans d'autre jeux ? bref, même si je ne suis pas passionné par l'univers, le système de jeu me plaît bien.
Ars Magica permet d'avoir plusieurs personnages mais tous les personnages de tous les joueurs sont liés dans une structure commune, chaque joueur n'a pas sa famille de personnages.

Les PJ secondaires de Regnum Christi (ceux représentés par des "outils") sont plus proches du concept, sans la compétition entre PJ ni l'obligation d'avoir une famille commune.

Voir le profil de l'utilisateur https://imrryran.wordpress.com/

6 Re: Pax Publica le Lun 16 Mar - 12:46

ok, c'est plus clair avec ces informations. vivement que tu ais fini, le système peut surement être réutilisé dans d'autres contextes. En SF par exemple, j'imagine bien ce que ça pourrait donner...

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Pax Publica le Ven 20 Mar - 20:22

En SF tu peux adapter directement le système à Dune, après tout c'est quasiment le même univers.

Pour finir je pense que la prochaine étape sera de tester ça une après-midi ou soirée.

Voir le profil de l'utilisateur https://imrryran.wordpress.com/

8 Re: Pax Publica le Lun 23 Mar - 10:54

c'est marrant, je pensait justement à dune. mais j'aimerai bien m'atteler un de ces jours à la création d'un univers entier, ça doit être sympa et très valorisant.

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Pax Publica le Mer 15 Avr - 12:10

Ou sinon, en SF, à Games of Tron.

(désolé)

J'ai relu et commenté ton truc.

Je pense effectivement que tu gagnerai à définir des actions "à la apocalypse world", avec un ensemble d'action de base (dispo pour tous les types de perso), et une ou deux actions supplémentaires en fonction des types de persos.

Voir même, définir quelques "clichés" (terme AW) de personnage propre à l'univers Romain (je suis à peu près sur que tu peux pomper ceux d'un Hack AW), auquel tu associe deux actions chacun (comme dans AW), puis tu dispatch tes clichés entre les différents statuts sociaux.

Par contre, d'une manière générale, je trouve qu'il y a trop de chose à échanger/payer (virtu, pietas, ressources), tu devrais bien cloisonner les différents trucs parce que cela donne un aspect confus.

Et si l'aide de jeu pour les joueurs ne tient pas sur un ticket de métro, c'est trop.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Pax Publica le Mer 15 Avr - 12:39

Je pense qu'il y a une complexité intrinsèque liée au fait d'avoir pour un joueur plusieurs personnages + gens à gérer.

J'ai pour l'instant j'ai essayé de n'avoir que
- pour chaque perso 1 score (la fides qui sont une durée de vie) + traits non numériques
- pour la gens 1 score (le virtus) + points de pietas + points de ressources
- action simple (qui pourrait être virée et toujours utiliser la confrontation en considérant que les joueurs réussissent sans opposition)
- action confrontation (qui devrait être simplifiée)
- votes du sénat en début et fin de partie

Un système à la Apocalypse World augmente naturellement le nombre d'actions (et donc la complexité vu qu'il ne simplifiera pas vraiment les caractéristiques de la gens et des personnages). L'avantage est que le système favorise les rebondissement et l'emballement des situations. Il montre aussi plus les différences entre les différents personnages vu qu'il leur donne des mécaniques spéciales.

Voir le profil de l'utilisateur https://imrryran.wordpress.com/

11 Re: Pax Publica le Mer 15 Avr - 13:54

Certes, mais on peut dépenser du fides, de la virtus, du pietas, des ressources, et tous ces bidules influent sur la résolution.
C'est ça qui est confus, ce n'est pas tant la répartition dans la structure de la gens (qui elle est clair).
C'est la manière dont on l'utilise.

Et c'est moins important, à l'usage de savoir d'où viennent les bonus/jetons, que de savoir comment on les utilisent et pourquoi.

Sinon, par rapport à Apocalypse World, je le vois comme l'inverse. Ca n'augmente pas le nombre d'actions, ça le limite.
Dans Metal Adventures, chaque supplément augmente le nombre d'action. Avant le supplément, on pouvait faire ces actions, mais si on y avait pas pensé, elles n'existaient pas (on s'en foutait). Après elles existent et c'est relou à gérer.

Dans Apocalypse World, on a un petit nombre d'action disponible à un instant T (qu'elle provienne du "core" ou sont contextuelles au personnage courant), idéalement entre 6 et 8 (au delà c'est juste trop pour un joueur). Ces actions définissent tout ce qu'il est possible de faire en jeu et impose l'ambiance.

Au final, ça simplifie, et y réfléchir dans le cadre de Pax Publica te permettra de formaliser les histoires que tu veux raconter.

Enfin, cela me semble nécessaire, puisque les joueurs auront à gérer la complexité intrinsèque de la gens, et si tu veux pas que cela parte en couille faut structurer la narration par le système. Sinon, tu te retrouvera dans les lourdeurs d'Ars Magica et de ses alliances (oui, j'utilise les termes officiels de la nouvelle VF, parce que comme ça on voit que je suis un érudit).

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Pax Publica le Mer 15 Avr - 14:19

Justement, j'ai actuellement moins d'actions dans Pax Publica (simple qui devrait disparaître après test, confrontation, récupération d'action, vote du sénat) que dans AW. Comme c'est un brouillon ce n'est évidemment pas aussi formel, mais le système d'AW avec actions spécifique à la classe de perso complique forcément les choses.

Je trouve qu'avoir plus d'une poignée d'actions (avec en plus pour chaque plusieurs choix possible) est un peu pénible. Ça se gère évidemment mais mon expérience (sur AW comme sur Monsterhearts) est qu'un joueur va en pratique en utiliser moins que cela sur un personnage.

@Ezian a écrit:Ars Magica et de ses alliances (oui, j'utilise les termes officiels de la nouvelle VF, parce que comme ça on voit que je suis un érudit).
Qui sont copiés-collés de la 3e édition de WW car l'éditeur n'avait pas les couilles de s'en détacher et des traducteurs pas très efficaces. Les érudits ils prennent la VO et font leur propre traduction en remontant aux sources médiévales. :-p

Voir le profil de l'utilisateur https://imrryran.wordpress.com/

13 Re: Pax Publica le Mer 15 Avr - 14:26

@Imrryran a écrit:
@Ezian a écrit:Ars Magica et de ses alliances (oui, j'utilise les termes officiels de la nouvelle VF, parce que comme ça on voit que je suis un érudit).
Qui sont copiés-collés de la 3e édition de WW car l'éditeur n'avait pas les couilles de s'en détacher et des traducteurs pas très efficaces. Les érudits ils prennent la VO et font leur propre traduction en remontant aux sources médiévales. :-p

Et paf. Tu peux t'asseoir sur mon aide.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Pax Publica le Mer 15 Avr - 16:57

Désolé ce n'est pas contre toi, je n'aime pas la politique éditoriale des Ludopathes concernant Ars Magica.

Voir le profil de l'utilisateur https://imrryran.wordpress.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum